Sounds for All Productions


Techniques d'enregistrement: la compression.

Retour à l'index des dossiers

Le compresseur.

Le rôle du compresseur est de réduire la dynamique entre les signaux les plus forts et les plus faibles. Il opère en réduisant les parties les plus fortes ce qui permet de remonter le niveau global du signal.
Les sons naturels de la vie courante ont un plage dynamique extrêmement large: depuis le bruit d'une feuille de papier qui tombe sur le sol au coup de canon…! L'oreille humaine ou disons plutôt le cerveau est nanti d'une fonction automatique de compensation de niveau. La plage dynamique est de plus ou moins 120db (décibels).

Haut de pageL'utilisation de la compression:

- Avec une table de mixage:

le compresseur utilise un niveau ligne et non pas de micro ce qui implique que le signal d'entrée doit être pris depuis la console de mixage et de préférence du point d'entrée en insertion. Le signal de sortie du compresseur est renvoyé dans la console par le retour du point d'insertion. En connectant le compresseur à cet endroit de la chaîne de trajet du signal, le signal du compresseur n'est pas affecté par les contrôles de la console sauf par le gain d'entrée. Les possibilités de connections sont donc soit en point d'insertion de canaux d'entrée ou en point d'insertion sur la sortie principale de la console de mixage.


Haut de pageLes réglages:

- Seuil: Règle le niveau à partir duquel le compresseur commence à agir; le signal en-dessous de ce seuil reste inchangé.

- Taux: Plus souvent trouvé sous le nom de "ratio" en anglais, ce réglage est la force de compression au-dessus du niveau de seuil (threshold). Pus grande est la valeur plus grand est l'effet. Si ce réglage est de 5:1, cela veut dire que quand le signal atteint 5db au-dessus du niveau de seuil, le niveau de sortie monte d'un seul décibel. A un taux de compression de 2:1, l'effet est doux et convient pour la voix ou pour un mixage entier. A 10:1, la compression est beaucoup plus forte et apparente. Des taux de 5:1 et 15:1 conviennent pour utiliser le son du compresseur comme effet. Au-dessus de 20:1, l'effet de compression est tel que cet effet on le nomme "limiting".

- Knee: Le point où la courbe change est connu comme "knee" ou genou et sur certains compresseurs est réglable: hard/soft; hard pour une compression brutale et immédiate, sot pour une compression progressive.

- Attack: Ce réglage permet de modifier le temps que le compresseur met à réagir une fois que le seuil à été dépassé. L'attaque peut être réglée de façon à ce que la transiante (le pic initial du son) passe sans qu'elle ne soit altérée ou alors avec un réglage d'attaque plus rapide le son tout entier serait compressé. Ce réglage est très utile notamment sur les sons de percussions en réglant le temps d'attaque sur une valeur plus élevée ou disons longue, obtenant ainsi un son avec plus de "punch" du fait que chaque transiante "passe" avant que le compresseur ne réagisse.

- Release: Ce réglage joue un rôle très important. Pendant les périodes de signal élevés, le gain est réduit. Quand le signal retombe sous le seuil, le gain remonte a une vitesse déterminée par le contrôle "release". Si le temps de "release" (relâchement) est court, le gain augmentera rapidement. Plus le temps est long, et plus longtemps le gain restera à son niveau réduit, remontant très graduellement. Le bon réglage d'un temps de relâche est un compromis. Si le temps de relâche est trop court, le bruit de fond pourra causer des effets tels que le "pompage"; si le temps de relâche est trop long, le signal ne sera pas compressé mais simplement réduit de niveau.

- Gain: Ce réglage restaure le niveau perdu durant le procédé de compression. Depuis que le compresseur fonctionne en réduisant le niveau des crêtes, le niveau de sortie sera plus bas que le signal d'entrée et il faudra donc agir de façon à ce que le niveau des crêtes du signal compressé soit au même niveau que les crêtes du signal d'entrée. Le parties faibles du signal d'entrée seront ainsi plus élevées. N'hésitez pas à utiliser la fonction "by-pass" afin de faire une comparaison judicieuse entre le signal traité et non-traité.

- Link stéréo: Quand un signal stéréo est compressé, il faut activer le "link stéréo" afin que les deux canaux produisent le même montant de réduction de gain. En cas de non application du "stéréo link", le son se "promènerait" de façon aléatoire dans l'image stéréo et le son serait "désagréable" du fait de l'inégalité des niveaux dans les canaux gauches et droit.

Attention, il ne faut pas oublier que le compresseur travaille en abaissant les niveaux les plus élevés afin de pouvoir remonter les niveaux les plus faibles et donc remonter aussi le bruit de fond. Ceci arrive même avec un compresseur de haut de gamme. Vous pouvez donc déduire ici que se justifie le soin à apporter à vos prises de son.

- Side Chain: En plus de l'entrée signal normale, un compresseur a aussi une entrée "side chain". Lors d'une utilisation normale, le taux de compression est relatif à la dynamique du signal d'entrée. Le side chain permet le contrôle du signal en utilisant la dynamique d'un autre signal séparé:

- Dé-essing: Le dé-essing est une importante technique de compression qui recourt à l'utilisation du side chain. Beaucoup de chanteurs émettent des sibilantes qui altèrent leurs performances. L'égalisation du signal réduirait les sibilantes mais modifierait l'entièreté du signal qui alors sonnerait d'une façon inappropriée. Les sibilantes peuvent être "enlevées" pour ne pas dire atténuées en compressant seulement là où il y a un niveau excessif d'hautes fréquences. Le canal du microphone est envoyé vers un groupe avec le compresseur "patché" dans les points d'insertion du groupe. Le canal est mis en parallèle avec un autre canal via l'entrée de ligne. Le signal est "boosté" en haute fréquences, plus précisément dans la plage des sibilantes et renvoyé via une sortie auxiliaire dans le side chain du compresseur. Maintenant, le compresseur réagit à chaque fois qu'il y a une sibilante, réduisant le gain de la sibilante durant son temps d'émission et nettoyant ainsi le son de la voix. Cette technique peut aussi être utilisée pour compenser une basse redondante ou autre situation où une bande de fréquences est occasionnellement dérangeante.

Sounds for All Productions 2013 - Istace William